La brioche vendéenne

La brioche vendéenne, une tradition de Vendée

Qui n’a mangé ou entendu parler de la brioche vendéenne ? Si vous êtes déjà venus en Vendée, vous avez, très certainement vu ou mangé de la brioche ou gâche !

On la retrouve désormais dans de nombreuses boulangeries et pâtisseries, toute l’année en Vendée et partout en France.

Une tradition vendéenne pour les fêtes pascales

A Pâques, il était de tradition d’utiliser les œufs que chaque famille avait en quantité. Chaque famille prenait, alors, les œufs non consommés durant le carême pour réaliser des gâches ou brioches vendéennes.

Chaque famille faisait sa brioche ou gâche le weekend pascal. Elle la faisait cuire dans le four à bois familial ou dans le four du boulanger du village.

La tradition consistait, ensuite, à faire le tour du voisinage, famille ou amis pour goûter la brioche des uns et des autres.

Aujourd’hui encore, il reste encore quelques fours à bois traditionnel, qui sont à Pâques, ré-allumés pour cette occasion.

A défaut de four, le jour de Pâques est l’occasion pour les boulangers et pâtissiers vendéens de vendre de grandes quantités de brioches ou de gâches. N’oubliez pas de les réserver à l’avance.

Gâche de Vendée ou brioche vendéenne

Il est facile de faire la différence visuellement entre la gâche et la brioche.

La brioche a une forme de tresse, la gâche ne l’est pas.

Gâche ou brioche, bien difficile de choisir entre ces deux spécialités vendéennes
A gauche la brioche vendéenne, à droite la gâche

Les recettes diffèrent car les ingrédients ne sont pas identiques.

La brioche vendéenne

A base de farine, levure, œufs, beurre et très souvent parfumée à la fleur d’oranger ou à l’eau de vie, voici donc les ingrédients de la brioche vendéenne.

L’association des Vendéens de Paris a crée le label « brioche vendéenne » en 1949 : dans le but de différencier la brioche de Vendée de la brioche parisienne, à l’occasion de la vente caritative de produits vendéens au profit de prisonniers de guerre.

Il est fréquent encore, lors de mariages vendéens d’assister à la danse de la brioche. Elle est ronde, tressée et peut peser 30 kilos. C’était le cadeau traditionnel du parrain et de la marraine.

La brioche vendéenne tressée pour un mariage traditionnel vendéen
La brioche, emblème du mariage vendéen

La gâche de Vendée

De forme ovale, sa mie est plus serrée que celle de la brioche vendéenne. Elle a une forme de pain

Farine, œufs, levure, sucre et crème fraîche sont nécessaires pour la confectionner.

Elle est classée IGP depuis 2011. Elle est toujours vendue non tranchée.

Le cahier des charges pour l’IGP de la gâche vendéenne spécifie les ingrédients et quantités suivants1 : (sources wikipédia)

  • farine (42 % minimum) ;
  • œufs (10 % minimum) ;
  • beurre (10 % minimum) ;
  • crème fraîche à 30% minimum de matière grasse (5 % minimum) ;
  • sucre (10 % minimum) ;
  • levain ;
  • Levure boulangère fraîche (2 % maximum) ;
  • sel marin (0,8 % minimum à 1 % maximum) ;
  • Arômes et alcools (facultatifs) ;
  • Lait, eau (10 % maximum).
La cuisson de la gâche chez notre partenaire la Lutine à l'Orbrie en sud Vendée
Cuisson de la gâche chez notre partenaire la Lutine à l’Orbrie en Vendée

Une tradition au gite de la Gravée

Pour tout séjour d’une semaine au gite de la Gravée, vous aurez la chance de goûter à la gâche vendéenne.

Nous vous offrons une gâche réalisée par la Lutine, notre partenaire, boulanger-pâtissier.

Nous vous conseillons de prendre la piste cyclable pour vous rendre à la Balingue, lieu-dit où se trouve la Lutine, boulangerie-pâtisserie et salon de thé : un chemin en pleine nature !

N’hésitez pas à goûter au préfou, autre tradition vendéenne servie à l’apéritif.

Nous prenons plaisir à vous faire connaitre les spécialités vendéennes.

Comments are closed.